Aidez-nous à agir pour faire progresser la justice sociale et l’égalité pour toutes les femmes.

Les applications pour le Fonds commémoratif Barbara Roberts sont maintenant acceptées.

Barbara Roberts a représenté l’Alberta au sein du conseil d’administration de l’ICREF de 1993 à 1998. Elle a participé activement à de nombreux aspects de l’ICREF comme le comité des féminismes mondiaux et le comité des publications. Une bourse commémorative pour honorer son engagement et sa contribution à l’étude de la femme, son franc-parler et son travail actif pour la promotion de la célébration de la justice, de la paix et de la communauté a été créée.

Le Fonds commémoratif Barbara Roberts a été créé afin d’honorer et de célébrer l’engagement et la contribution de Barbara Roberts en études des femmes, son activisme au travail et les questions de justice sociale. Le Fonds a été établi afin de poursuivre, de promouvoir et d’appuyer les travaux sur les questions telles que la paix, travail/syndicats/mouvements sociaux/droits de la personne et éducation en études des femmes, d’une perspective féministe. Le fonds est administré par l’Institut canadien de recherches sur les femmes (ICREF), Ottawa, Canada.

La bourse est de 2 000 $. Chaque projet sera évalué par les membres d’un jury spécial, dont la décision sera finale. Aucune critique individuelle ne sera accordée.  Si aucune soumission ne correspond aux critères retenus par le jury, l’argent de la subvention sera versé au Fonds.  

Cette bourse est accordée pour des projets de recherche-action sur l’un des thèmes mentionnés plus tôt. L’ICREF subventionnera le projet en entier ou en partie ou des stages reliés au projet.  Le Fonds permet d’offrir une contribution financière aux personnes qui d’habitude auraient de la difficulté à obtenir une subvention de recherche. La recherche doit s’avérer une contribution significative à la recherche féministe et être dénuée de toute forme de sexisme, de racisme et d’homophobie tant sur le plan de la méthodologie que du langage. 

La priorité est accordée aux groupes de femmes et aux nouvelles chercheuses indépendantes. Veuillez prendre note que ces subventions ne financent pas 1) la recherche menée dans le cadre de l’obtention d’un diplôme, 2) la publication d’un document résultant d’un projet de recherche achevé antérieurement, 3) d’ateliers ou de conférences, 4) de projets à portée internationale, 5) des dépenses telles que fourniture de bureau, ordinateurs, livres. La chercheuse principale doit être une citoyenne canadienne.