Publications


Notes d'Information

 

Note d'information : Éducation et garde à l'enfanceÉducation et garde à l’enfance (2017)

Tara McWhinney et Kerry McCuaig

Le document Éducation et garde à l’enfance examine pourquoi l’accès à des services d’éducation et de garde à l’enfance (SÉGE) de qualité est primordial pour les femmes, énumère les mesures qu’ont pris les gouvernements par le passé pour soutenir les SÉGE, et propose des recommandations visant à accroitre dans l’avenir le nombre et la qualité des services en vue de promouvoir l’équité des femmes au Canada. À lire absolument pour les décisionnaires politiques, les organisations de femmes, les parents et le personnel des SÉGE!

Vous voulez mieux connaitre les enjeux des SÉGE au Canada? Assurez-vous de lire aussi le document L’Effectif des services éducatifs et de garde à l’enfance! 

 

Note d'information : L'Effectif des services éducatifs et de garde à l'enfanceL’Effectif des services éducatifs et de garde à l’enfance (2017)

Kerry McCuaig et Tara McWhinney

Le document L’Effectif des services éducatifs et de garde à l’enfance de la série Politiques pour les femmes fait suite à Éducation et garde à l’enfance (SÉGE). Il explore une industrie où les femmes sont 24 fois plus nombreuses que les hommes et vivent une réalité de bas salaires, mauvaises conditions de travail et insécurité d’emploi. Et cela en prenant soin et en éduquant la population la plus précieuse au Canada – nos enfants.

Une fois encore, l’équipe de recherche présente des outils concrets que peuvent utiliser nos gouvernements pour renforcer l’effectif des SÉGE et améliorer leurs conditions de travail. Recommandé aux décisionnaires politiques, organisations de femmes, parents et personnel des SÉGE! 

 

Note d'information : Financement des organisations de femmesFinancement des organisations de femmes (2017)

Lisa Boucher et Tara McWhinney

Les organisations féministes et de femmes jouent plusieurs rôles importants dans la société canadienne en matière de défense de droits et de fourniture de services et occasions qui soutiennent l’équité d’une diversité de femmes. Mais elles sont de plus en plus forcées de fonctionner dans des conditions qui réduisent leur capacité à atteindre leurs objectifs et, dans les pires cas, les obligent à fermer définitivement leurs portes. Le document de politiques pour les femmes intitulé Financement des organisations de femmes examine de près le paysage actuel, le chemin parcouru pour en arriver là, et les mesures requises pour revitaliser le travail essentiel que réalisent les organisations de femmes partout au pays.

 

Note d'information : L'Égalité des sexes et la Commission Royale d'Enquête sur la Situation de la Femme au CanadaL’Égalité des sexes et la Commission Royale d’Enquête sur la Situation de la Femme au Canada (2017)

Dr. Jane Arscott

L’année 2020 marquera le 50e anniversaire du rapport novateur de la Commission Royale d’Enquête sur la Situation de la Femme au Canada traitant des conditions de vie des femmes, ainsi que de ses recommandations visant à réaliser l’égalité et la justice entre les sexes. Ce document sur les politiques souligne le travail accompli par la Commission, fait l’inventaire des progrès réalisés depuis et lance une invitation à redoubler d’efforts en matière d’analyse et d’action en raison des nombreux défis que les femmes continuent d’affronter, ici et dans les pays partenaires du Canada dans les domaines du commerce, de la sécurité et de la protection de l’environnement.

 

Note d'information : Valoriser le travail domestique non rémunéréValoriser le travail domestique non rémunéré (2017)

Meg Luxton

Les femmes au Canada s’acquittent toujours de la plus grande part du travail ménager non rémunéré dans le foyer. Bien que cette réalité affecte souvent négativement leur sécurité économique et leurs ménages, les divers paliers de gouvernement n’ont pas fait grand chose pour corriger la situation. Les décisionnaires pourraient aisément mettre en œuvre une panoplie de politiques et programmes qui amélioreraient les occasions accessibles aux femmes, la sécurité économique des ménages et l’économie canadienne dans son ensemble.

 

 

Note d'information : Amplifier les voix des femmesAmplifier les voix des femmes (2018)

Dr. Jane Arscott

Après la publication en 1970 du rapport novateur de la Commission Royale d’Enquête sur la Situation de la Femme au Canada, beaucoup de temps et de ressources ont été investis dans le soutien des organisations de femmes et la création de mécanismes pour garantir leur participation aux processus décisionnels gouvernementaux. L’engagement entre les organisations de femmes et les décisionnaires politiques au Canada a toutefois grandement diminué au cours des deux dernières décennies. Par conséquent, bon nombre de décisions sont prises aujourd’hui sans tenir compte des perspectives et idées de la diversité des femmes qui peuplent le pays. Dans la foulée du 50e anniversaire du rapport de la Commission, le présent document met en lumière de nombreuses façons pour le gouvernement canadien de soutenir les femmes et de se (ré)engager de manière significative avec les organisations de femmes.

 

Note d'information : Femmes (im)migrantes au CanadaFemmes (im)migrantes au Canada (2018)

Alexandra Dobrowolsky, SedefArat-Koç et Christina Gabriel

Les femmes immigrantes et migrantes — collectivement femmes (im)migrantes — font une contribution importante aux plans social, politique et économique. Elles dispensent souvent des soins aux jeunes et aux personnes âgées, occupent des emplois difficiles, font du bénévolat dans leurs communautés, démarrent de nouvelles entreprises, etc. Mais elles doivent surmonter de nombreux obstacles pour être acceptées au Canada comme immigrantes, et ensuite, obtenir un statut d’immigration. Pendant qu’elles vivent ici, elles sont privées de protections et soutiens sociaux que la population canadienne prend pour acquis. Le présent document explore ces enjeux et propose des améliorations aux politiques canadiennes d’immigration.

 

Note d'information : Hausse des taux d'incarcération des femmes raciséesHausse des taux d’incarcération des femmes racisées (2018)

Sénatrice Kim Pate

Les femmes racisées sont la population en plus forte croissance dans les prisons au Canada, particulièrement les femmes autochtones. C’est habituellement le niveau de privilèges (ou l’absence de privilèges) et les circonstances de l’acte commis qui déterminent l’attribution de l’étiquette de criminel et la probabilité d’une incarcération – qui fait quoi, à qui, dans quel contexte – plutôt que le risque actuel à la sécurité publique ou la possibilité de torts causés à autrui. Ce document sur les politiques rédigé par la sénatrice Kim Pate explique ce qui a poussé la majorité des femmes incarcérées à commettre des actes punissables par la loi et plaide en faveur d’un changement dans la manière dont sont traitées les femmes racisées dans un système de justice qui échoue à les protéger.