Gouvernance

CRIAW-ICREF est un organisme à but non lucratif gouverné par un conseil d'administration.

Membres du Conseil d'administration

 


Cindy Hanson, Présidente et Membre du Conseil (Oct. 2013-Sept. 2016, Oct. 2016 – Sept. 2019)

Cindy Hanson est professeure adjointe en éducation des adultes et a fait de la recherche dans les domaines des études du genre, autochtones et féministes. Cindy fait usage de cadres participatifs dans sa recherche. Elle a aussi reçu une bourse de recherche du Conseil de recherches en sciences humaines pour travailler avec des tisseuses Mapuches au Chili et des brodeuses autochtones en Saskatchewan et ainsi étudier comment les apprentissages traditionnels sont transmis (ou rompus) de génération en génération. Cindy est impliquée dans un projet de recherche sur l’action participative avec la Session d’éducation des femmes syndiquées des provinces des Prairies et travaille aussi sur une étude, financée par le Centre de recherche de la santé des personnes indigènes, qui étudie les survivantes au sein du processus des demandes relatives aux pensionnats autochtones. Cindy écrit et travaille sur plusieurs projets qui ont une approche intersectionnelle et participative à la formation à l’égalité entre les sexes internationalement et a mené des formations et des études sur l’analyse des genres au Canada et globalement dans plus de 12 pays.  


Rosa Barker, Présidente Entrante et Membre du Conseil (Sept. 2014 – Sept. 2017)

Rosa Barker est une agente d’équité à l’Association canadienne des professeures et professeurs de l’université. Elle travaille en étroite collaboration avec les membres pour développer les stratégies concrètes pour adresser l’inégalité dans les universités et collèges canadiens. 

Rosa travaille avec les autres syndicats et organisations nationales pour promouvoir équité et diversité dans le mouvement syndical. Avant se joindre au ACPPU en 2010 elle a enseigné les cours à l’Université de Trent et Queen’s dans les études des femmes,  post colonialisme et la littérature anglaise. 


Selma Kouidri, Présidente Sortante et Membre du Conseil (Oct. 2012 – Sept. 2015, Sept. 2015 – Sept. 2018)

Le parcours de Selma, ses expériences professionnelles et personnelles à titre d’immigrante, de francophone et de personne en situation de handicap, de même que son grand sens de la collaboration, font d’elle un pivot de notre conseil d’administration. Selma travaille auprès d’une clientèle vulnérable et souvent marginalisée; de là son immense sensibilité et son intérêt marqué pour les gens qui vivent des inégalités sociales ou autres. Depuis 2008, Selma travaille avec le Réseau d’action des femmes handicapées / DisAbled Women’s Network (DAWN-RAHF) comme coordonnatrice de projets sur le développement et la sensibilisation en vue d’améliorer l’efficacité aux plans du travail et des communications. Entre 2005 et 2008, elle a travaillé pour l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA). Elle maîtrise le français, l’anglais et l’arabe.


Amber Fletcher, Secrétaire et Membre du Conseil (Oct. 2016 – Sept. 2019)

Amber Fletcher est professeure adjointe au département de sociologie et de sciences sociales de l’Université de Regina. Ses recherches interdisciplinaires examinent les expériences quotidiennes des changements au macro-niveau en matière de politiques et de climat, avec un accent particulier sur les femmes et l’agriculture.

Amber dirige présentement un projet de recherche sur les dimensions sociales et sexospécifiques des aléas climatiques dans les communautés agricoles et forestières de la Saskatchewan en appliquant un cadre intersectionnel. Elle est également engagée dans un projet de recherche national sur des stratégies d’engagement politique visant à aborder les enjeux de genre au Canada. Ses recherches ont été publiées dans plusieurs revues et anthologies internationales. Son livre (corédigé avec Wendee Kubik) intitulé Women in Agriculture Worldwide: Key Issues and Practical Approaches a été publié par Routledge en 2016.


Angela Regnier, Trésorière (Oct. 2016 - Sept. 2019)

À titre de militante de longue date dans les secteurs du travail et de l’éducation supérieure, Angela Regnier est profondément engagée envers la défense de droits enracinée dans un cadre féministe intersectionnel. Elle possède une vaste expérience d’organisation féministe aux paliers local, régional et pancanadien dans les services publics, la justice sociale, les droits des personnes handicapées, la diversité et les droits de la personne. Angela a travaillé pour le Fonds d’éducation et d’action juridiques pour les femmes, l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université et la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. Basée à Calgary, Angela travaille présentement pour l’Alberta Union of Provincial Employees. Elle possède une maîtrise en sociologie de l’Université York et une maîtrise en droit de l’Osgoode Hall Law School.


Régine Alende Tshombokongo, Membre du Conseil (Oct. 2012 – Sept. 2015, Oct. 2015 - Sept. 2018) 

Régine se consacre au soutien des immigrantes au Québec. Elle a fondé ou elle siège au conseil d’administration de diverses organisations vouées à améliorer la qualité de vie des femmes et des filles (particulièrement des immigrantes), et à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle est directrice et fondatrice du Centre d’encadrement pour jeunes femmes immigrantes (CEJI). Elle participe également activement à de nombreux comités régionaux, nationaux et internationaux, y compris le comité femmes de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal et le Réseau des Femmes d’affaires du Québec. Elle a reçu en 2012 le prix du gouverneur général en commémoration de l’affaire personne. Elle vit à Montréal.


 

Alana Cattapan, Membre du Conseil (Sept. 2015 – Sept. 2018)

Alana est une chercheure et activiste féministe, ayant écrit de nombreuses publications, et ayant de l’expérience dans l’écriture d’applications pour les subventions.
Elle a un doctorat en sciences politiques de l’Université de York, et est actuellement boursière postdoctorale de l’institut de recherche en santé du canada au sein de la Faculté de Médecine de l’Université Dalhousie. Elle est largement impliquée dans le collectif féministe « Rise Up! » (qui archive l’histoire féministe du Canada en ligne), et participe activement aux « Women’s and Gender Studies et Recherches Féministes »

Ses recherches se concentrent sur la santé génésique des femmes et les politiques publiques qui l’entourent, ainsi que sur l’accès aux services de santé des personnes trans.

 


Prabha Kholsa, Membre du Conseil (Oct. 2016 – Sept. 2019)

Depuis plus de 15 ans, Prabha travaille sur des enjeux de durabilité urbaine, d’environnements urbains, de démocratisation de la gouvernance locale, d’eau et de systèmes sanitaires, de formation et de renforcement des capacités et d’égalité et d’équité en matière de gouvernance, planification et gestion au palier local. Elle a œuvré avec des communautés et des gouvernements locaux et nationaux dans de nombreux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Son travail est influencé par la justice sociale et environnementale et par l’égalité entre les sexes.

Elle a travaillé comme consultante pour l’Alliance genre et eau, l’UICN, ONU-HABITAT, Femmes et villes international et d’autres organisations internationales. Elle a publié des livres, articles et documents sur les enjeux susmentionnés. Elle est membre fondatrice de la Toronto Women’s City Alliance et du Riverdale Immigrant Women’s Centre. Prabha détient une maîtrise en planification urbaine de la Faculté d’études environnementales de l’Université York à Toronto. 


Marie Lovrod, Membre du Conseil (Oct. 2016 - Sept. 2019)

La docteure Marie Lovrod est la coordinatrice du département d’Études Féministes et de Genre à l’université de Saskatchewan. Elle a reçu en 2007 le prix annuel de l’Union des Étudiants de l’Université de Saskatchewan récompensant les qualités d’enseignement des professeurs, ainsi que le prix du Centre des Femmes de Saskatchewan. Marie est régulièrement invitée à s’exprimer dans des conférences, au Canada et à travers le monde. Elle a présenté son travail de recherche dans des conférences au niveau régional, national, et international. Elle est activement impliquée dans la communauté des femmes de Saskatoon, et soutien le chapitre du CRIAW de Saskatoon. Marie habite Saskatoon.


Marilyn Porter, Membre du Conseil (Oct. 2011 - Sept. 2014, Sept. 2014 - Sept. 2017)

Marilyn est née en Grande-Bretagne et est venue au Canada en 1980. Elle est une activiste et une érudite féministe depuis les années 1960.  Elle a participé à la mise en place du Centre des Femmes de Bristol en Grande-Bretagne, et a complété un des premiers Doctorats féministes en Sociologie en 1979. Depuis son arrivée au Canada, elle est active au niveau local, national, et international. Elle était la Présidente de CRIA/ICREF entre les années 1986 et 1989, et retourne avec enthousiasme pour prendre une place sur le Conseil. Elle a modifié Atlantis : A Women’s Studies Journal 1995-2002. Elle a aussi travaillé sur plusieurs projets de recherche féministes, incluant des projets avec des collègues en Indonésie, la Tanzanie, Kenya, Pakistan et Bangladesh. De plus, elle a une liste de publication extensive, incluant huit livres écrites par elle-même ou co-écrite.


Mélanie Sarazin, Membre du Conseil (Oct. 2016 - Sept. 2019)

Mélanie Sarazin compte plus de 15 ans d’expérience dans le milieu communautaire et féministe. Militante des droits humains, elle a lutté pour le respect des droits de sa communauté en particulier des femmes et des familles vivant des difficultés. Après avoir coordonné un centre de femmes à Buckingham durant 5 ans et représenté la région de l’Outaouais au comité de coordination au Regroupement des centres de femmes du Québec, elle a assumé brièvement le rôle de coordonnatrice au sein de la FFQ. Avec une vision inclusive et mobilisatrice, elle ancre son engagement féministe dans la volonté de transformer et d’éliminer les rapports sociaux de sexe et de domination dans toutes les sphères de la vie des femmes, en vue de favoriser le développement de la pleine autonomie de toutes les femmes. 


Cherry Smiley, Membre du Conseil (Oct. 2015 Sept. 2018)

Cherry est une femme des nations Nlaka’pamux (Thompson) et Dine’ (Navajo) et réside en Colombie-Britannique. Elle est présentement doctorante à l’Université Concordia. Cherry a beaucoup travaillé contre la violence faite aux femmes, comme travailleuse de première ligne et dans les secteurs de l’éducation, de la prévention et de la recherche. Par le biais de ses recherches universitaires menées à titre d’activiste ancrée dans sa communauté, et en utilisant ses talents d’artiste et d’écrivaine comme méthodologie, elle a examiné en profondeur des sujets tels la violence masculine faite aux femmes et aux filles autochtones, ainsi que le colonialisme et les inégalités sociales et économiques qu’il génère dans la vie des femmes et des filles autochtones. Cherry a reçu plusieurs prix pour son travail, notamment le prix du gouverneur général en commémoration de l’affaire personne (catégorie jeunesse) en 2013.


Marlihan Lopez, Membre du conseil (Jan. 2017- Sept. 2017)

Marlihan Lopez œuvre depuis plus de 10 ans dans les domaines d’organisation communautaire et de l’intervention féministe. Elle détient une maitrise en Études Internationales et a milité dans des mouvements des droits des femmes et des afro-descendants à Cuba, à Porto Rico et au Venezuela. Elle a également milité au sein de collectifs qui luttent contre le racisme, le sexisme et toute autre forme de discrimination. Elle est agente de liaison du volet sur l’intersectionnalité au Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractères sexuel (RQCALACS). Elle est également la présidente de la Fondation Parole de femmes, un organisme sans but lucratif, qui a pour mission la création d’espaces inclusifs où les femmes racisées peuvent partager leurs expériences et perspectives diverses.


Nancy Beauchamp, Membre du Conseil (Jan. 2017- Sept. 2017)

Dès son entrée sur le marché du travail, Nancy Beauchamp à s’intéresser au mouvement syndical puisque elle faisait partie d’un groupe de travailleuse et travailleur qui était contractuel pour Postes Canada. Elle a participé à la syndicalisation de ce groupe à prédominance féminine et elles ont obtenus sa première convention collective en 2004. Depuis ce temps, Nancy s’est occupé dans divers fonctions au sein de son Syndicat et elle travaille actuellement à résoudre l’équité salariale dans son milieu de travail. De par son rôle de permanente syndicale de la région du Montréal-métropolitain, elle siège sur le comité national des femmes du STTP et sur le comité local des femmes de la section locale de Montréal afin de promouvoir l’implication des femmes dans toutes les sphères de la Société.